Les dernières publications

L’édito

« C’est moi qui ai vaincu ».

Pour grandir dans la gratitude à l’égard du Seigneur, un magnifique texte du 2ème siècle…

« Qui veut plaider contre Moi ? Qu’il vienne ! C’est Moi qui ai délivré Adam condamné, c’est Moi qui ai donné la Vie à celui qui était mort. C’est Moi qui relève l’enseveli. Qui peut me contester ?

Frères ! C’est Moi qui ai détruit la mort, dit le Christ. C’est Moi qui ai vaincu l’ennemi et qui ai piétiné l’enfer. C’est Moi qui ai lié le fort et qui ai ravi l’homme jusqu’aux cieux, c’est Moi dit le Christ.

Venez donc, vous tous, les peuples de la terre qui êtes englués dans le mal, venez recevoir le pardon de vos péchés. Car Je suis l’Agneau égorgé pour vous, Je suis l’Eau lustrale qui vous purifie, Je suis votre Lumière, Je suis votre Sauveur, Je suis votre Résurrection, Je suis votre Roi. Je viens vous emporter vers le Père des cieux, une fois ressuscités, Je vous montrerai le Père !»

Frères, tel est Celui qui a fait ciel et terre, qui a pétri l’homme au commencement, Celui qui s’est annoncé par la Loi et par les Prophètes, Lui qui a pris chair d’une Vierge ; qui, sur le bois, a été crucifié ; qui en terre a été déposé et qui d’entre les morts est ressuscité ; qui est monté aux cieux s’asseoir à la droite du Père, et qui a reçu la puissance de tout juger, de tout sauver.

C’est Lui qui est l’Alpha et l’Oméga, le Commencement et la Fin, c’est Lui qui est le Christ, c’est Lui le Chef, le Seigneur, c’est Lui qui, ressuscité est assis à la droite du Père, porte le Père et par le Père est porté.

A Lui la Gloire et la Puissance dans les siècles. Amen !

Méliton de Sardes, 190 – Evêque en Asie Mineure

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+