Les dernières publications

Reprise des messes

Chers paroissiens,

Les messes reprennent dès ce dimanche. Il y en aura quatre: messe anticipée ce samedi soir 18h30. Dimanche à 9h, 11h, 18h30. Merci de vous répartir le plus possible entre les 4 messes et de vous inscrire par ce lien ; vous recevrez ensuite un « billet d’entrée » personnalisé ! Les messes ont lieu dans l’église.

– Merci de venir à l’avance, de répartir autant que possible vos entrées par toutes les portes de l’église.

– Masque obligatoire.

– Du gel hydroalcoolique vous sera fourni à l’entrée.

– Merci de vous asseoir impérativement aux places indiquées par une pastille jaune.

Si vous avez du mal à vous inscrire, une ligne directe 07.58.96.14.74 a été mise en place pour vous guider pas à pas ou procéder à l’inscription en votre nom.

Nous sommes heureux de vous retrouver pour célébrer le Christ Ressuscité qui ne cesse de vivifier son église.

Par ailleurs, vos prêtres se tiennent à votre disposition, du mardi au vendredi de 17h30 à 19h30, à l’accueil de la paroisse, à partir du 12 mai. N’hésitez pas à venir nous rencontrer. Et nous pourrons également vous inscrire pour les messes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

2 Responses to "Reprise des messes"

  1. Nicole Turpault Posté le 05/22/2020 à 18 h 08 min

    Les messes ne sont pas autorisées pour le moment dans les églises…… seules les messes chez les particuliers sont autorisées (10 pers. ) .L’exemple dans votre paroisse ne correspond donc pas aux autorisations données par le gouvernement ni par notre évêque .C’est un sacrifice pour nous tous et pensons à l’ensemble des prêtres qui souffrent de cet éloignement…… : messes sans le contact avec ses paroissiens. Nous attendons tous avec impatience la fête de la Pentecôte…..

    • Stephane Posté le 05/23/2020 à 15 h 28 min

      Chère Madame, le Conseil d’Etat ayant signifié au gouvernement que son décret était « grave et illégal » enfreignant une liberté CONSTITUTIONNELLE comme celle du culte , nous n’avions plus à nous plier à ses ordres. Une décision inique n’oblige pas. Jamais. Surtout lorsque la plus haute juridiction administrative du pays est obligé de rappeler à l’ordre l’exécutif. Quant à l’évêque, il était parfaitement au courant de ce que je faisais, l’approuvant à 100%. Merci donc de bien vous tenir au courant.
      Que le Seigneur vous bénisse et vous garde et vous donne de vous réjouir avec nous de ce que le Seigneur nous donne de célébrer.

Laisser un commentaire