Des dessins mystérieux ornent des salles du clocher de l’église Notre-Dame de la Croix. Ces salles ne sont pas accessibles au public.

Reproduction du dossier de Jean-Pierre Monnier publié dans l’Ami du 20ème, mars 1997.

Capture d’écran 2015-09-22 à 12.25.57

Dieu, les hommes et le temps

La vitre ronde de l’horloge centrale était surmontée d’un buste de vieillard en colère : Dieu le Tout Puissant. A droite, malgré les dégradations de l’humidité, on identifie Adam et Eve, tenant une branche de pommier, tournant le dos à Dieu et quittant le Paradis. A gauche les nuages s’amoncellent au dessus de l’arche de Noé, un navire-ville qui vogue sur la mer. Sur les murs en angle, à côté d’Adam et Eve, Jésus au puits de la Samaritaine. Au bord du chemin, sous les arbres luxuriants, Jésus est assis sur la margelle du puits. La discussion est animée. Le maître se désigne de la main. Devant lui, debout, la Samaritaine dans une attitude de profonde réflexion, appuie son coude sur sa cruche, se tenant le menton, l’autre poing sur la hanche.

Capture d’écran 2015-09-22 à 12.26.47

 


De l’autre côté, faisant suite à l’arche de Noé, se déroule une fuite en Egypte. Marie, montée sur un âne, et portant dans son bras l’enfant Jésus, est immédiatement suivie de Joseph qui marche en regardant vers l’arrière pour s’assurer qu’il n’est pas poursuivi. Ils sont tout petits, au pied d’immenses montagnes, parmi les oliviers et les palmiers. L’auteur a même rajouté les noms des arbres bien représentés, mais aux silhouettes peu fréquentes dans l’arrondissement.

Si vous voulez en savoir plus…