Les dernières publications

L’édito

De la neige en été.

Ainsi parle le Seigneur : « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission ».

Voilà une grande promesse du Seigneur. Une parole dans laquelle il s’engage. Dans laquelle il engage l’efficacité de sa propre Parole ; celle-ci sera féconde. Elle produira son fruit. Comme la neige ou la pluie qui abreuvent la terre.

La foi nous enseigne que Jésus-Christ est la Parole, le Verbe de Dieu. « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. (…) Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous ». Le Verbe de Dieu, la Parole de Dieu s’est incarné en Jésus-Christ ; il est la Parole faite chair qui sort de la bouche du Père. Elle n’est pas revenu vers Lui sans résultat. Elle a accompli sa mission ; « Jésus ayant aimé les siens qui était dans le monde, les aima jusqu’à l’extrême ». Jésus-Christ, Parole éternelle du Père, a donné, dans la puissance de l’Esprit Saint, sa vie pour nous. Il est mort. Ressuscité. Il siège désormais à la droite du Père. Et par sa mission menée jusqu’au bout en laquelle il a accompli, dans l’amour, tout ce qui plaisait au Père, il a produit ce surnaturel résultat : l’Église, cette assemblée sainte qui de dimanche en dimanche, d’eucharistie en eucharistie, de jour en jour reçoit le Christ, Parole incarnée de Dieu, et se laisse, comme une terre que la pluie ou la neige abreuve, féconder par le don de Dieu, le don du Christ. Pour apprendre avec lui, à aimer le Père et à servir les hommes.

La preuve que la promesse a été tenue, que la Parole a accompli sa course et sa mission, c’est cette prière du Notre Père qui jaillit tous les jours de vos coeurs et de vos lèvres, cette oraison que nous disons tous les dimanches ensemble à la messe. « Notre Père, qui es aux cieux… » Elle est la prière même de Jésus ; la Parole que le Verbe incarné a déposée en nos âmes. Elle est devenue notre prière, la moisson sainte d’un peuple désormais consacré à Dieu par Jésus.

Même en plein été, la neige de la Parole descend efficacement en la terre de nos coeurs pour y produire son fruit de louange et de communion.

Père Stéphane Palaz, curé.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+