Les dernières publications

L’édito

Vive la rentrée, vive le travail

Comment motiver et stimuler nos esprits et nos forces pour la reprise du travail en cette période?

Il s’agit de faire l’éloge du travail. Dans le Livre de la Genèse, Dieu dit à l’homme et à la femme qu’il vient de créer : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre » (Gn 1,28). On ne voit pas comment cela pourrait se faire sans travailler. Dieu lui-même travaille. Il se repose au septième jour et Il invite l’homme à continuer son œuvre. Autrement dit, par son travail, l’homme peut en quelque sorte faire aboutir l’œuvre divine. L’homme est appelé à devenir « collaborateur » et « co-créateur ». Dans toute la tradition judéo-chrétienne, travailler est une des activités les plus nobles de la personne humaine. L’homme se forme lui-même en transformant la nature. Le travail est un facteur majeur d’humanisation. On le comprend d’autant mieux par contraste ; en cas de chômage par exemple, le chômeur ne vit pas seulement un déclassement social. Il souffre d’être privé d’une activité noble par lequel chacun peut s’accomplir et déployer ses talents. 

D’ailleurs, l’Evangile de ce dimanche nous compare à des ouvriers que le Maître embauche pour travailler dans sa vigne. Nous sommes tous appelés à travailler à l’œuvre de Dieu. Rendons grâce au Seigneur puisqu’Il nous donne le pouvoir de participer à ses œuvres par nos travaux et par nos talents. 

« Mon Père travaille jusqu’à présence, et je travaille moi aussi » (Jn 5,17). Si le Père, le Fils et l’Esprit-Saint sont toujours à l’œuvre, comment nous ne travaillons pas nous aussi ? 

P. Joseph LE       

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+